→ Les créations en diffusion

La Réconciliation

Tout terrain, dans des lieux non-dédiés – 40 min – tout public
Le performeur tente de danser le monde. Le photographe photographie le monde.
Dans La Réconciliation, le jongleur Johan Swartvagher tente l’acte absurde et héroïque de réveiller et de consoler les photographies de Bertrand Depoortère grâce au jonglage. Le photographe tente, quant à lui, l’observation attentionnée de l’espace.
Par extension, cet acte utopique raconte une histoire qui dépasse les deux auteurs, celle de la possibilité de consoler le monde grâce à l’art. Un acte qui est objectivement impossible mais qui trouve sa force dans la tentative.

De et avec Bertrand Depoortère et Johan Swartvagher



Vestiges

Tout terrain, dans des lieux non-dédiés – 25 min – tout public
Créant des liens surréalistes entre texte, jonglage et danse, le performeur Johan Swartvagher, muni de ses massues de foin, d’une branche d’arbre et d’un tas de terre, nous transporte en un lieu à la fois absurde et mélancolique. Ici le jonglage et les mots deviennent faillibles.

De et avec Johan Swartvagher


Le cerveau vide, les yeux ouverts

Installation photo tout terrain

Voyager, marcher, regarder, s’arrêter puis repartir. Ainsi pourrait être décrit le processus de cette série photographiques. Il est un point commun à beaucoup de photographe mais se veut aussi un mode de recherche de l’image quand d’autres projets choisissent un sujet avant de partir. Dans cette série Bertrand Depoortère réunit animaux, personnes et lieux dans un seul et même monde auquel ils appartiennent tous. D’abord uniquement composée de clichés pris en Bosnie-Herzégovine entre 2006 et 2010, elle est ensuite venue s’enrichir de photographies faites au Maroc en 2010, en Grèce en 2012 et en Inde en 2013. Le contenu n’est pas arrêté; il est amené à évoluer et à se compléter dans le temps.

De Bertrand Depoortère


Flânerie

Projet d’action culturelle

Aller plus loin. Prendre la ville.
Pour aller plus loin et déborder du cadre, nous proposons un projet de performance ouvert à toutes et tous, en lien avec La Réconciliation.
Durant quelques heures, étalées sur quelques semaines, Bertrand Depoortère invite un groupe à arpenter la ville avec des appareils photos. Après un débrief commun, un cliché par personne est gardé et imprimé sur drapeau et noir et blanc.
Johan Swartvagher intervient alors pour faire un atelier collectif de théâtre gestuel tout niveau. Le lendemain, l’ensemble du groupe participe à une performance in situ dans la ville, chacun.e avec son drapeau, en étant audio guidé par Johan grâce à un mini émetteur radio. L’enjeu du parcours d’action artistique est d’explorer à la fois le fait de prendre des photos et d’imaginer comment les porter haut et fort au sein de l’espace public.

Environ 20h – ado-adultes – 25 personnes maximum